Compte rendu / Reunion des usagers 28/01/2019

Réunions des usagers 2019

Compte rendu de la réunion des usagers du 28 janvier 2019

Objet : Echanges Usagers/ Gestionnaire
Préambule : Une cinquantaine de personnes a répondu à l’invitation de MM François PELISSIER (Président SASU GNA et CCI) et Olivier SIMON (DG SASU GNA). Parmi les participants, à noter la présence de représentants des associations « Ailes nancéiennes et CRV), de sociétés (Web ’Air, SEGA, Get1Jet, Communauté du drone, 54 Aéro Maintenance, Hélimouv, Miniplan, MBH (SAMU), Restaurant « Les têtes brulées » …) et de propriétaires d’aéronefs.

Objectifs :
1- Donner la parole aux usagers, recenser leurs demandes et leurs propositions sur les axes de développement du site.
2- Etablir un plan d’actions concerté.
A l’issue des discussions, quatre grands axes se détachent :
Axe n°1 : Signalétique
Constat :
Les entreprises déplorent le manque de visibilité de leurs structures respectives de l’Avenue Eugène Pottier aux limites du domaine délégué (Avenue Nelson Mandela et Prolongée, Rue Marvingt) ne favorisant pas l’accès de clients potentiels et retardant parfois les livraisons.
Objectifs :
Souligner auprès de la Métropole l’importance d’une signalétique à l’intersection des Avenues Pottier et Mandela.
Pour rappel le compte rendu du Comité d’Orientation SASU/Métropole, du 10 décembre 2018, a validé cette démarche en plaçant la signalétique du site comme un point d’amélioration majeur en termes de valorisation de l’aéroport et de renforcements des indications pratiques.
Une signalétique de type « Zone ATP », avec un « Totem » à l’entrée du parking principal, répertoriant les entreprises selon un code couleur et signalant leur localisation, semble totalement adaptée.
Une entreprise sera mandatée par la SASU pour un rendu fin Mars 2019.

Axe n°2 : Nouvelles constructions
Constat :
Certains hangars, en raison de leurs dimensions, ne répondent pas au stationnement d’aéronefs de taille modeste. Leurs propriétaires souhaiteraient disposer d’infrastructures permettant d’utiliser leur machine sans avoir à en manipuler d’autres. Ces constructions aux dimensions plus restreintes permettraient de faciliter le déplacement uniquement de leur appareil et de limiter les risques d’accrochage.
D’autres particuliers ont émis le souhait de construire ou rénover un hangar pour leurs propres besoins dans le cadre d’investissements personnalisés.
Objectifs :
Etudier la pertinence de création/rénovation de hangars en optimisant les installations ou édifices existants, par exemple :
 rénovation d’un hangar déjà existant,
 implantation d’une structure sur une surface bétonnée comme le parking Kléber,
 limitation des frais de voirie.
Plus globalement, accompagner toute initiative privée dans l’élaboration d’une convention garantissant les intérêts des différents partis, faciliter l’obtention des autorisations administratives….
Axe n°3 : Vols affaires
Constat :
De nombreux entrepreneurs locaux ignorent la possibilité qui leur est offerte de se rendre à tel ou tel salon, exposition, ou rendez-vous d’affaires au départ et à l’arrivée de Nancy. L’implantation d’une société résidente doit pallier cette carence et offrir à tout un chacun l’opportunité de bénéficier de mise en place d’un appareil ou d’un « dernier siège » à prix attractifs.
La proximité de l’aéroport de Metz ne permettant pas d’être compétitif par rapport à leurs villes de desserte d’autres points de « chute » devront être identifiés (notamment les salons professionnels).

Objectifs :
Etablir un catalogue d’une trentaine d’événements (économiques, sportifs ou culturels) et faire une offre de prix fonction du taux d’occupation.
Effectuer une diffusion la plus large possible aux entreprises pouvant y trouver un intérêt.
Agir comme un « affréteur » et collecter les demandes ou mettre en relation les clients et la société retenue pour la prestation.
1er Essai le MIPIM de Cannes du 12 au 14 mars prochain

Axe n°4 : Développement Zone d’Activité « EST »
Depuis l’abandon du projet « Air Park » courant 2009, plusieurs projets ont été suggérés, sans concrétisation à ce jour (activité de logistique urbaine, …).
Mis à disposition de la SASU pour la durée de la DSP son exploitation intègre une connexion au RD existant.
Les projets de développement économiques devront tenir compte des modalités du P.E.B. (plan d’Exposition au Bruit).

Conclusion :

L’état d’avancement de ces 4 axes de réflexions fera l’objet d’une restitution durant l’été 2019.